loader image
preloader

Rencontre avec le frère Henri Lalonde

Le frère Henri a enseigné l’histoire, la religion et l’anglais au Mont-Saint-Louis de 1954 à 1969. Puis, de 1969 à 1987, il a enseigné l’anglais au Collège sur le boulevard Henri-Bourassa.

Plus d’une vingtaine de frères ont continué à enseigner au Mont-Saint-Louis après le déménagement dans le quartier Ahuntsic. Cette petite communauté a habité le 6e étage de l’aile St-Joseph déjà aménagé par les Jésuites.

Au fil des années, le frère Henri a côtoyé plusieurs élèves. Certaines années, il a enseigné à six groupes de plus de trente élèves. Quelques noms d’anciens surgissent de sa mémoire lorsqu’il évoque ce passé lointain. Avec spontanéité, il nomme les personnes suivantes: Yvan Bordeleau, Antoine D’ambrosio (Tony Roman), Gilles Duceppe, Pierre Lalonde, Claude Mailhot, Russell Miller, Pierre-Claude Nolin, Serge Savard et Gerald Tremblay.

Henri Lalonde a travaillé 46 ans dans l’enseignement. Et pour sa retraite, il s’est offert deux DEC au Cégep Marie-Victorin. Puis, signe d’une passion pour l’enseignement et d’un grand dévouement, il a poursuivi sa mission en collaborant avec l’organisme Le Baluchon, fondé par sœur Jeanine Berger, et situé au cœur du quartier St-Henri de Montréal. Pendant 17 ans, il a offert son temps et ses compétences à de jeunes écoliers de quartiers défavorisés en collaborant à un programme d’aide aux devoirs.

Depuis 1939, les frères des Écoles chrétiennes possèdent une propriété à Saint-Adolphe d’Howard, dans les Laurentides. Dans les premiers temps, le chalet était réservé à l’usage des frères du Mont-Saint-Louis. Depuis 1980, le frère Henri est responsable du chalet maintenant ouvert à tous les frères de l’institut. Il s’occupe de l’entretien, faisant bien plus que superviser les travaux, puisqu’il possède des habiletés manuelles lui permettant de contribuer aux différents projets de restauration et d’aménagement.  Il est aussi responsable de l’achat des victuailles pour les invités. Bref, il tient maison pour le mieux-être des convives.

Nous avons appris par monsieur Jacques Brunette, enseignant au Mont-Saint-Louis de 1969 à 2001, que le 21 février 2011, les retraités du MSL ont souligné le 90e anniversaire du doyen de leurs membres, monsieur Henri Lalonde. Pour cette occasion, ils se sont réunis au restaurant, et lui ont offert un repas au cours duquel ils lui ont remis un feuillet-souvenir. Un petit laïus, style bien-cuit, mais pas trop méchant, a aussi été prononcé pour lui.

Avec son humour habituel et très particulier, le frère Henri a remercié ses anciens collègues de travail, en ajoutant cependant avec le plus grand flegme que pour son 100e anniversaire, il souhaiterait choisir un restaurant d’un autre style!

Le frère Henri est toujours impressionnant par son calme et son impassibilité, même si son visage laisse parfois entrevoir un sourire en coin. Et c’est une évidence que sous cette apparence tranquille se cache un être énergique, toujours prêt à se rendre utile.

Danièle Bélanger, promotion 1981

Septembre 2012

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *