loader image
preloader

Marcel Desroches, promotion 1970, nouveau président de la Fondation du Collège

Nous avons demandé au nouveau président de se présenter. Voici le texte qu’il nous a transmis :

Bonjour, je me présente, Marcel Desroches, promotion 1970, Collège Mont-Saint-Louis rue Sherbrooke, membre du conseil d’administration de la Fondation depuis 2011. Je suis gradué de l’Université de Montréal, Relations Industrielles (1973) et Certificat en études hispaniques, Université de Montréal (1997). Commissaire à l’assermentation (1992-2016).

Je me plais à dire que je suis venu au monde le 9 du 9e mois 1949 à 9 h 09, l’heure étant la seule partie de l’information non vérifiable.

Mon enfance heureuse s’est déroulée dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, première école de vie. J’ai eu la chance d’avoir des parents aimants, vaillants et entreprenants, et d’être entouré de trois sœurs qui ont su compléter mon éducation, autre bénédiction du ciel.

J’ai eu le bonheur de travailler avec mon père, décédé en 1998. Cet autodidacte, homme de cœur et homme de peu de mots fut mon mentor. Dès l’âge de treize ans, pendant tous les étés jusqu’à la fin de mes études universitaires, j’ai travaillé dans l’entreprise familiale de fabrication de réservoirs industriels. J’ai touché à tous les métiers, de laveur de latrines à…’’helper’’, ‘’taqueur’’, soudeur, chauffeur de camion et par la suite à tous les emplois de bureau. Fort de cette expérience et de mes études universitaires, j’ai par la suite assumé la gestion de l’entreprise.

De 1960 à 1965, mes sœurs et moi donnions un coup de main à notre mère dans ce qu’on pourrait appeler l’ancêtre du dépanneur. Ouvert 363 jours par année, de 8 heures du matin à 11 heures du soir, deux pièces étaient réservées au commerce, les autres pièces constituaient notre nid familial.

Le but ultime de cet entrepreneuriat familial : nous permettre des études et une bonne assise dans la vie ce qui a été le cas pour mes sœurs et moi.

Le Collège Mont-Saint-Louis (1963 à 1970), fut pour moi un autre milieu de vie riche et ouvert sur le monde.  J’ai eu la chance d’avoir des confrères et des consœurs qui venaient de tous les milieux ainsi que des enseignants de qualité qui m’ont marqué pour la vie. Autre formation complémentaire inoubliable : pendant toutes mes années de Collège, j’ai joué pour l’équipe de football des Kodiaks dirigée de main de maître par monsieur Tony Heffernan, excellent pédagogue. J’ai eu l’occasion de jouer avec des coéquipiers plus âgés tels Serge Bouchard, Claude Mailhot, Gilles Duceppe et plus jeune comme le sénateur Pierre Claude Nolin. Depuis plus de cinquante ans, animé par un sentiment de fierté et d’appartenance à la communauté MSL, j’entretiens et conserve des liens avec mes anciens coéquipiers de football et avec mes consœurs et confrères principalement de la promotion 1970.

La vision de la Fondation étant de contribuer à une société rayonnante et mobilisée, je crois que ces anciens et anciennes du Collège témoignent encore de nos jours de la pérennité de ce message.

En résumé j’ai le Collège Mont-Saint-Louis tatoué sur le cœur, d’où mon implication au CA de la Fondation. C’est en 2011 que la présidente Mme Lucienne-Rioux Morency, pour qui j’ai une grande admiration et beaucoup de respect, et M. Normand Todd, vice-président, aujourd’hui décédé, m’ont approché pour les assister à titre d’administrateur.  J’ai été aidé et guidé depuis le début par Mme Danièle Bélanger, autre belle personne pour qui le Collège n’a presque plus de secrets et qui a la qualité de relations sincères et directes avec les gens qu’elle côtoie. C’est grâce à eux et aux autres membres du conseil d’administration que cette belle expérience se poursuit depuis et je les en remercie.

Marcel Desroches, promotion 1970

Je sais que ce CV n’est pas très orthodoxe, mais je m’en voudrais de ne pas terminer sur ce qui est essentiel pour moi, ma famille :

Carole ma compagne et épouse depuis 1970, M.Ed., enseignante de mathématiques, de chimie (des faiblesses pour moi) et plus tard enseignante d’histoire et d’éducation à la citoyenneté dans un Centre de formation aux adultes, a bien su m’épauler. Pendant les années du primaire de nos trois enfants, elle nous a guidé dans une expérience pédagogique alternative. Le parent étant co-éducateur et cogestionnaire, je me suis engagé activement au sein de l’école.  Les années d’enseignement de Carole auprès des jeunes adultes n’ont fait que renforcer ma conviction de l’importance de l’éducation et des valeurs citoyennes.

Mes enfants :

Annie, médecin urgentologue pendant 15 ans, aujourd’hui dans une clinique de médecine familiale, Mia directrice des Partenariats de distribution de contenus à Radio-Canada et Simon ingénieur (génie informatique) firme internationale.

L’avenir … Éli, Charles-Édouard, Ariane, Sophie, William

Voilà qui boucle la boucle.

Je terminerai par cette phrase de Pablo Neruda et que je fais mienne, « Confieso que he vivido »  « J’avoue que j’ai vécu »

Marcel Desroches, Président de la Fondation du Collège Mont-Saint-Louis

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.