loader image
preloader

Regard sur le parcours de René Huot, promotion 1965

En septembre 2013, un nouveau fonds d’entraide a été créé, le Fonds René Huot dédié à l’octroi de bourses à des élèves dont la famille éprouve des difficultés financières. M. Huot a fait un don de 445 actions de BCE  à un coût totalisant une somme de près de 20 000 $. À la demande du donateur, les dividendes seront versés en bourse d’études, soit environ 1 000$ par année. 

En juin 1968, après avoir complété une Licence en sciences commerciales de HEC Montréal et obtenu le titre de comptable agréé (CA), René Huot est embauché comme stagiaire d’enseignement au Service des sciences comptables de HEC Montréal. Ce sera alors le début d’une longue carrière dans le monde de l’enseignement.

En parallèle avec sa tâche de chargé de cours à HEC et au sein d’autres universités, M. Huot a œuvré dans un important cabinet d’expert-comptable (Samson/Bélair, maintenant DELOITTE). La publication en 1971 par le gouvernement fédéral de la réforme fiscale l’incitera à se spécialiser en fiscalité au sein de ce cabinet.

Suite à cette réforme fiscale, René Huot constate dans son enseignement le manque de documentation en langue française dans le domaine de la fiscalité. C’est ainsi qu’il élabore avec des collègues un « Recueil de notes ». En juin 1975, à l’âge de 30 ans, il quitte la pratique privée afin de se consacrer à la rédaction de volumes qui pourraient remplacer les « Recueils de notes » et, éventuellement, servir à l’enseignement de la fiscalité dans les diverses universités québécoises. Les éditeurs ne s’intéressant pas particulièrement à ce marché, René Huot fonde, avec l’aide de sa conjointe, sa propre maison d’édition.

En 1980, la carrière de professeur à temps plein l’attire : il joint de Département des sciences comptables de l’UQAM.  Au cours des années suivantes, il conciliera l’enseignement, la rédaction et la pratique de la fiscalité tout en prononçant à l’occasion des conférences.  En 1985, avec deux de ses collègues, il procède à la mise sur pied d’une « Clinique d’impôt » à l’UQAM, un service gratuit offert à des personnes défavorisées du quartier Centre Sud. De 1987 à 1990, il est impliqué au sein du comité canadien responsable de l’Examen Final Uniforme obligatoire à l’obtention du titre de CA.

Dans les années 90, désireux d’appliquer les notions théoriques à la pratique du monde des affaires, il réalise deux investissements créateurs d’emplois et bénéfiques pour la communauté où il demeure.

En 2005, l’Ordre des Comptables Agréés du Québec lui décerne le titre de FELLOW (FCA). En 2007, René Huot cède ses droits d’auteurs et la distribution de ses publications à PUBLICATIONS CCH LTÉE. Depuis, il continue à mettre à jour annuellement les publications.  Pour être en mesure d’effectuer adéquatement ce travail, il collabore encore à temps partiel avec le service de fiscalité du même cabinet d’expert-comptable.  En août 2013, la 39e édition de la version papier et la 11e édition de la version électronique ont été publiées sous le titre GUIDE FISCAL CCH. En 2014, l’auteur sera associé à la 40e édition et envisage de prendre une retraite bien méritée.

L’implication sociale

René Huot effectue  un premier séjour au Vietnam en novembre 1993 alors que le pays ouvre ses frontières : ce pays souhaite acquérir de nouvelles connaissances financières et implanter un système fiscal moderne afin de répondre aux exigences internationales du monde des affaires. Il prononcera alors deux conférences sur le système fiscal canadien.  En mars 2002, lors d’un 2e séjour dans ce pays, il collabore à la réalisation d’une mission de formation auprès des professeurs de l’Université des Sciences économiques de Hanoï.

Depuis 2002, René Huot participe aux activités de l’organisme Les Petits Frères des Pauvres. De plus, en 2004 et 2009, il s’implique bénévolement au sein de projets mis sur pied au Guatemala, au Pérou et au Paraguay par un organisme de Coopération internationale (CASIRA).

Un premier don important à l’UQAM

René Huot a pris sa retraite de l’enseignement en mai 2006, après une carrière de  26 ans dans l’enseignement à l’UQAM.  Ayant lui-même été récipiendaire de bourses d’études (au Mont-Saint-Louis notamment) lui ayant permis de compléter ses études classiques et universitaires, il a fait un don de 25 000 $ à la Fondation de l’UQAM.  Le « Prix René Huot » représente une somme de 1 000 $, prise à même les revenus du don majeur, remise annuellement à un étudiant au Baccalauréat en Sciences comptables ayant obtenu d’excellents résultats académiques tout en s’impliquant dans diverses activités reliées à la fiscalité.

Vie familiale

René Huot s’est marié en 1968. Il est le père de deux garçons et d’une fille, et grand-père de cinq petits-enfants. Toujours actif, il trouve le temps de pratiquer ses activités sportives favorites (le ski et le golf) et d’effectuer des voyages avec sa conjointe et des amis dans des destinations autres que celles que le travail et l’aide humanitaire lui ont permis de découvrir.

Danièle Bélanger, promotion 1981

Avril 2014

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *