loader image
preloader

Regard sur le parcours de Catherine Ouellet-Cummings, promotion 2002

Catherine et Julien

3 juin 2014, Catherine Ouellet-Cummings revient au Collège pour la 2e fois depuis une douzaine d’années. De l’entrée principale, nous nous dirigeons vers l’aile Saint-Joseph, à l’étage des bureaux de l’administration et du bureau de l’Association des anciens. Le petit local 192 lui rappelle une foule de souvenirs. C’est ici que pendant 5 ans elle a participé aux rencontres de travail du journal Mon Œil. Engagée dans cette belle aventure dès  la 1re secondaire, Catherine a fait partie du bureau de direction de la 3e à la 5e secondaire en plus d’être responsable de niveau puis directrice de pupitre au cours de l’année scolaire 2001-2002. 

C’est en visitant le Collège lors des « Portes ouvertes » que Catherine a fait son choix : le Mont-Saint-Louis lui a tout de suite plu. Puis, dès le camp « 48 heures », elle a fait une rencontre importante avec une fille qui deviendra une amie du secondaire. Ces 2 copines issues du MSL sont encore en contact quotidien.

Le parcours de Catherine Ouellet-Cummings pourrait se résumer en quelques mots : une école primaire de quartier à Montréal, le Mont-Saint-Louis, le Cégep en Arts et lettres profil communication, le Bacc en Études cinématographiques et Littérature comparée à l’U de M, puis en janvier 2007 la naissance de « L’Abricot ». Cette histoire de vie comporte toutefois quelques  péripéties.

C’est au Cégep Bois de Boulogne que tout a commencé : la rencontre avec Julien qui deviendra son compagnon de vie et un désir commun de partir à l’aventure après avoir fait leurs études collégiales. L’ambition de développer un projet qui leur permettrait de réaliser leur rêve de voyage, leur audace et leur détermination auront entrainé la création de la petite entreprise, mais c’est finalement grâce à une bourse offerte par le Cégep que les 2 jeunes partent pour l’Europe de l’Est puis l’Inde. Les reportages vidéo des pays qu’ils visitent sont envoyés au Cégep qui les diffuse par la suite.

Après avoir produit des vidéos corporatives, l’Abricot « propose un regard jeune et novateur dans le domaine des arts graphiques et des communications ». L’offre de services touche les domaines suivants : communication, rédaction, design graphique et impression artisanale.

Catherine et Julien collectionnent les vieilles presses. Ils travaillent la matière à la main et offrent un produit quasi unique. À l’ère du virtuel,  les jeunes entrepreneurs osent travailler le papier, en y mettant leur cœur et leur passion. Des pièces uniques sont offertes à une clientèle qui recherche probablement à se démarquer.

Ainsi, le sous-sol de l’appartement familial est devenu un atelier de travail, repère tranquille des jeunes parents et de leur rejeton. Le petit a la chance de grandir en passant beaucoup de temps auprès de ses parents, artistes et entrepreneurs. Dans la pagaille des « locaux de l’Abricot » fiston découvre des presses typographiques d’un autre temps.

Catherine Ouellet-Cummings fait partie d’une nouvelle génération d’entrepreneurs, soucieux de garder le contrôle sur leur emploi du temps et de préserver une qualité de vie certaine. La jeune femme est radieuse lorsqu’elle parle de son enfant né dans le bonheur d’un quotidien tout à fait prêt à l’accueillir.

Une expérience marquante

Trois élèves de la 5e secondaire, Catherine Ouellet-Cummings, Maude Nepveu-Villeneuve et Sébastien Lacroix, ont l’idée de participer au Concours franco-québécois Histoires croisées.  D’emblée ils se tournent vers Gilles Pepin, l’érudit. L’équipe répond aux exigences du concours en créant un récit historique et en réalisant un site Web en collaboration avec des jeunes Français. Leur projet se distingue et les élèves finissants du Mont-Saint-Louis font partie des 3 équipes  gagnantes. Un séjour de 10 jours en France les attend ainsi qu’une rencontre avec leurs partenaires d’outre-mer.

M. Gilles Pepin a non seulement supervisé le projet, mais il accepté d’offrir du temps et des conseils à ces brillants élèves. À entendre cette jeune ancienne raconter ce souvenir de secondaire, on comprend l’importance de ce genre d’engagement de la part d’un enseignant. Les 3 jeunes ont certainement déjà exprimé toute leur reconnaissance à leur enseignant, mais 12 ans plus tard, cette gratitude est toujours présente.

Lancement de Grilled Cheese à la librairie Le Port de tête

Le 8 juin dernier avait lieu le lancement du nouveau magazine bilingue  pour enfants imprimé à l’atelier.

Né de l’envie de proposer un contenu différent aux enfants de trois à huit ans, Grilled cheese est une initiative de L’abricot, en collaboration avec la designer graphique Julia Couture. Sous le thème « Camping », le premier numéro compte une histoire courte, un bricolage, une recette, des jeux, et du contenu informatif. Le prochain numéro, « Construction » paraîtra à l’automne. Au final, 3 parutions sont prévues chaque année.

Danièle Bélanger, promotion 1981

Septembre 2014

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *