loader image
preloader

Jean-Paul Lemieux

MSL 1917-1918

On dit de Jean-Paul Lemieux qu’il est la cathédrale de l’art pictural du Québec. Né à Québec le 18 novembre 1904, Jean-Paul Lemieux  est entré au Mont-Saint-Louis en 1917 et il y resta deux ans. Il manifestait, dit-on, des dons remarquables pour le dessin. Élève de Suzor-Côté, il étudie un temps à l’École des beaux-arts de Montréal. Il fait un séjour à Paris en 1929. Il habite Montparnasse et fréquente les milieux artistiques stimulants de la capitale française. De 1931 à 1934, il complète ses études à l’École des beaux-arts de Montréal. Lemieux entame alors une carrière d’enseignant à l’École du meuble puis à l’École des beaux-arts de Québec où il professe  jusqu’à sa retraite en 1965.

Jean- Paul Lemieux est tenu comme l’un des pères fondateurs de l’art moderne au Québec. En marge des Borduas et Pellan, qui adoptent les formules de l’automatisme et l’abstractionnisme, Lemieux reste fidèle au style figuratif,  mais choisit la voie du dépouillement des formes, la stylisation des êtres et des choses. Son oeuvre s’inspire de la vie quotidienne, de portraits de membres de sa parenté, de scènes de village ou de paysages québécois. L’Hommage à Nelligan, Les noces de juin, Janvier à Québec et  les Ursulines sont autant de tableaux qui témoignent de la grande époque du peintre. Dans les espaces réduits de ses toiles, Lemieux, empreint de nostalgie du passé,  offre une vision rêveuse et poétique du Québec et de ses gens qui n’est pas sans évoquer la poésie de Nelligan. Dans les années soixante, Lemieux  connaît un grand succès tant populaire que critique. Les rétrospectives organisées par les plus grands musée canadiens confèrent  au maître québécois une grande renommée auprès des amateurs d’art du monde entier.

Jean-Paul Lemieux a illustré plusieurs ouvrages littéraires et publié plusieurs articles importants sur l’art. Un monument de la ville de Québec reconnaît la contribution  du peintre au monde des arts. En 1967, Lemieux  est fait Compagnon de l’Ordre du Canada et en 1997 Grand officier de l’Ordre national du Québec.

Jean-Paul Lemieux meurt le 7 décembre 1990 à Québec.

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *