loader image
preloader

Panthéon des anciens 2017 Luc Durand

MSL 1949

Né à Montréal dans le quartier Snowdon, en 1929, Luc Durand fait ses études au Mont-Saint-Louis de 1941 à 1949, puis entre à l’École des Beaux-Arts de Montréal et y complète la première année d’études en architecture. Diplômé en 1957 de l’École d’architecture de l’Université de Genève, il ouvre son bureau à New Delhi deux années plus tard. Outre des résidences, des édifices commerciaux et industriels, Luc Durand y réalise dix-huit pavillons d’exposition au World Agricultural Fair de 1959 et au Indian Industries Fair de 1961, ainsi que la conception de mobilier et de design de textile. Il travaille également sur le premier plan directeur de la capitale indienne.

De retour au Québec en 1962, l’architecte dessine le Pavillon du Québec pour l’Expo 67, devenu emblème de la Révolution tranquille. En 1966, il fonde la Société pour le Renouvellement de l’Est de Montréal, pour déplacer le centre-ville vers l’est de l’île, et la Place Dupuis et la Place Frontenac voient le jour. Il est professeur agrégé à l’École d’architecture de l’Université Laval en 1968 puis son directeur l’année suivante. Plusieurs années avant la création de l’UQAM, il imagine l’Université ouvrière de l’Est, vaste campus implanté du Mont-Royal au parc Lafontaine. En 1974, avec Roger D’Astous, il construit le village olympique pour les Jeux de 1976, expérience unique d’habitation en Amérique du Nord, et icône du paysage métropolitain. Dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, il participe à plusieurs concours internationaux et construit diverses résidences dans les Laurentides.

Dans les années soixante-dix, Luc Durand collabore avec le réalisateur Michel Régnier pour la série Urbanose puis URBA-2000, traitant des grands enjeux de l’urbanisme contemporain.

Pendant près de sept ans, au Mont-Saint-Louis, il participe aux ateliers de dessins offerts par le frère Gédéon. Il rencontre aussi le réputé frère Robert et profite de son enseignement : leçons d’astronomie et observation des constellations dans la noirceur de la ville. Luc Durand gardera un attrait pour le monde de l’astronomie allant jusqu’à imaginer un projet de planétarium pour l’obtention de son diplôme en architecture.

Architecte touche-à-tout, Luc Durand a réalisé de nombreux projets significatifs au Québec et ailleurs dans le monde, dans une carrière cosmopolite qui traverse le vingtième siècle. Sa carrière est un bel exemple de créativité et d’audace.

Notre ancien est un bâtisseur curieux et intéressé par toutes les facettes de l’organisation spatiale. Ses réalisations racontent un dialogue, celui avec un savoir-faire atypique et singulier où la liberté d’action fut toujours revendiquée. L’œuvre de Luc Durand est un exemple de travail et de ténacité pour la communauté estudiantine du Collège Mont-Saint-Louis.

Mai 2017

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *