loader image
preloader

Panthéon des anciens 2020 – Pierre Claude Nolin

MSL 1970

Natif de Montréal, Pierre Claude Nolin est le fils de l’honorable Jean-Claude Nolin de la Cour supérieure du Québec (ancien du Mont-Saint-Louis, promotion 1944), et de Jacqueline Quevillon, fidèle supportrice des Kodiaks. Avec sa femme Camille Desjardins, notaire et compagne dans toutes ses causes et engagements, il était le père de trois enfants, eux aussi anciens du Mont-Saint-Louis, dont il était très fier, soit Simon (promotion 1999), Louis (promotion 2000) et Virginie (promotion 2008).

Pierre Claude Nolin a fréquenté le Mont-Saint-Louis de 1962 à 1968, puis le Cégep du Vieux Montréal. En 1976, il obtient sa licence en droit de l’Université d’Ottawa et devient avocat et membre du Barreau du Québec en 1977, jusqu’à son décès.

Pendant ses études au Mont-Saint-Louis, il était un élément fort de l’équipe de football des Kodiaks. Son attachement à son Alma Mater et aux Kodiaks l’incitera à démarrer la renaissance de ce sport si formateur et rassembleur au Collège en 1997 avec quelques anciens, devenant par la suite un des ambassadeurs du programme de football.

Me Nolin a pratiqué le droit toute sa vie, tout en s’impliquant activement en politique pour son pays et ses concitoyens. Dès 1984, il contribue à titre d’organisateur à l’élection du Premier ministre Brian Mulroney. Directeur du cabinet de ministre et Conseiller pour le Québec du Premier ministre du Canada, il s’implique avec fierté dans la gouverne de son pays. Le 18 juin 1993, il accepte avec honneur sa nomination au Sénat du Canada.

Réputé pour son indépendance d’esprit, son sens de la justice et du droit, son engagement envers son pays et ses qualités de rassembleur, Pierre Claude Nolin a contribué avec passion aux travaux de Sénat ainsi qu’à plusieurs de ses comités. Il avait à cœur la protection des minorités et des droits des peuples autochtones du Canada. Il étudiait les projets de loi afin qu’ils soient en phase avec les besoins et les intérêts des Québécois, n’hésitant pas à défier son parti pour les causes et les droits auxquels il croyait fermement.

Croyant à l’importance essentielle des parlementaires dans la paix, il a agi tout au long de ces années, à titre de fier représentant du Canada auprès de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN et il y jouera ainsi un rôle actif et influent au sein de la diplomatie parlementaire auprès de ses pairs de la communauté internationale.

Très fier de nos militaires canadiens, dès 1995, le sénateur Nolin devient membre du Cercle des honoraires du Régiment de Maisonneuve de Montréal. Le 4 septembre 2012, le ministre de la Défense nationale le nomme lieutenant-colonel honoraire du Régiment de Maisonneuve.

C’est avec grand honneur qu’il a accepté d’être nommé président du Sénat du Canada par le Gouverneur général du Canada, en novembre 2014, et  en parallèle, choisi par ses pairs du Sénat. Dès lors, il met en branle plusieurs réformes de la gouvernance du Sénat et de la gestion de l’institution, qu’il avait déjà élaborées avec ses collègues, afin d’assurer le mandat d’efficacité et d’indépendance du Sénat pour le bien du Canada, si cher à son cœur.

Parlementaire de très grande dignité, le Sénateur Nolin a servi le public en tant que membre de la Chambre haute pendant plus de 21 ans. Homme de principes, il a été louangé par les membres de tous les partis politiques.

Pierre Claude Nolin est décédé à Montréal le 23 avril 2015. Le Mont-Saint-Louis a perdu un illustre ancien, qui aura gardé tout au long de sa vie un fort sentiment d’appartenance envers son Alma Mater. 

L’Association des anciens du Mont-Saint-Louis accueille à son Panthéon, Pierre Claude Nolin, un homme de convictions qui a consacré une grande partie de sa vie à servir sa communauté et son pays.

2020

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *