loader image
preloader

Regard sur le parcours du frère Jean

Février 2012, le frère Jean, nonagénaire à l’esprit brillant se souvient du Mont- Saint-Louis.

Rencontre avec un homme toujours bienséant.

Le frère Jean, Alfred Vallée, a séjourné au Mont-Saint- Louis de 1936 à 1959 et il y a enseigné pendant vingt ans. Il a ainsi œuvré auprès de plusieurs directeurs : les frè­res Robert, Merry-Alphonse, Alexandre, André et David.

Les plus anciens savent qu’en ce temps-là, le Mont- Saint-Louis permettait l’accès à deux diplômes, scientifique et commercial, ainsi qu’à un certificat d’immatriculation scientifique junior correspon­dant au diplôme obtenu au sein des écoles anglophones.

C’est le frère Merry-Alfonse qui ouvrira les portes d’autres programmes universitaires aux élèves du Mont-Saint- Louis au milieu des années quarante.

Le frère Jean a d’abord en­seigné l’anglais et l’arithméti­que et a poursuivi sa carrière comme professeur de physi­que, après des études à l’Uni­versité de Montréal.

Les élèves auxquels le frère Jean a enseigné la physique entraient facilement dans la deuxième année du program­me de l’École Polytechnique de Montréal et de la Faculté de Génie de l’Université McGill. Le frère Jean se rappelle les journées bien remplies autour du laboratoire de sciences. Si par moment, il n’y avait pas d’appariteur pour préparer les expériences, l’enseignant as­sumait cette tâche supplémen­taire. L’espace de quelques années, il fut donc totalement absorbé par sa vocation d’édu­cateur.

Il y a probablement une génération d’ingénieurs au Québec qui compte plusieurs anciens du Mont-Saint-Louis ayant bénéficié de l’enseigne­ment du frère Jean.

Fascinant de constater l’acuité de la mémoire d’un homme qui porte un si grand bagage de vie et la justesse de son propos. Le frère Jean parle du rayonnement du Mont- Saint-Louis : le corps de ca­dets précédé de la fanfare, les concerts donnés par l’orches­tre et la fanfare, les parades et revues militaires et le festival du Mont-Saint-Louis, grande fête sportive célébrée au Fo­rum et attirant annuellement plusieurs écoles de la région de Montréal venues participer à des joutes amicales.

L’AAMSL rend hommage au frère Jean et à ses collè­gues, qui par leur engage­ment, leur générosité, leur compétence et leur passion ont marqué l’histoire de no­tre Collège. Faut-il préciser que ces qualités indéniables côtoient encore aujourd’hui la modestie et l’humilité, des caractéristiques propres à ces pionniers dans le domaine de l’éducation ?

L’AAMSL existe de­puis près de 93 ans. Dès sa fondation, la direction du Collège fut impliquée au sein de l’association. Pendant plusieurs années, les frères des Écoles chré­tiennes ont été présents aux assemblées annuelles. Le frère Jean a occupé le poste de secrétaire général de l’Association pendant environ cinq ans, après la mort du frère Clément Lacroix. Le frère Jean est membre à vie de l’Asso­ciation des Anciens du Mont-Saint-Louis depuis les années 50.

Danièle Bélanger, promotion 1981

Février 2012

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *