loader image
preloader

Bernard Lamarre

MSL 1948

Le nom même de Bernard Lamarre définit la petite histoire de l’ingénierie civile du Québec. Né en 1931 à Chicoutimi, le jeune Bernard fait ses débuts au Mont-Saint-Louis en 1942 : il se consacre avec sérieux à ses études et s’implique dans la vie collégiale du « Mont ». Personnage emblématique du Collège, monsieur Lamarre est toujours resté attaché à son alma mater.  Il a présidé, entre autres, l’Association des Anciens.

Bernard Lamarre ressent très tôt un vif appel pour la carrière d’ingénieur. Au terme de ses études au Mont-Saint-Louis,  il s’inscrit à l’École Polytechnique de Montréal où il décroche son diplôme en 1952. Il perfectionne sa formation au imperial College of Science and Technology de l’Université de Londres qui lui décerne une maîtrise en ingénierie en 1955. De retour au pays, il commence sa carrière d’ingénieur chez Lalonde & Valois, la société-mère du Groupe Lavalin. Il y gravit les échelons pour devenir PDG en 1972. Sous sa gouverne, Lavalin devient la plus grande firme d’ingénierie au Canada et étend ses tentacules sur tous les continents. En 1991, il est l’architecte de la fusion avec SNC pour former SNC-Lavalin. Le nouveau groupe devient chef de file mondial dans son secteur d’activités. On ne compte plus les grands ouvrages civils qui portent la signature de Bernard Lamarre et de son équipe : la Place Bonaventure, l’autoroute Ville-Marie, le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, l’estacade du Pont-Champlain, le 1000 de la Gauchetière, le Complexe Desjardins, le Centre des sciences de Montréal etc. Au cours des années soixante et soixante-dix, il a été des plus grands chantiers qui ont façonné le Québec moderne : les barrages de la Baie-James ou la canalisation de la voie maritime du Saint-Laurent.

Outre Lavalin, Bernard Lamarre a occupé la présidence de nombreuses institutions ou organismes : la Société du Vieux-Port,  l’ordre des ingénieurs du Québec, les conseils d’administration du Musée des Beaux-Arts de Montréal et de l’École Polytechnique. Monsieur Lamarre est aussi officier de l’Ordre du Canada, et de l’Ordre national du Québec.

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *