loader image
preloader

Louis Lortie

MSL 1970-1973

Né le 27 avril 1959, Louis Lortie est le pianiste de concert québécois le plus doué de sa génération.  La critique d’ici et d’ailleurs salue sa maîtrise technique irréprochable et sa présence remarquable. On le considère comme un pianiste de premier rang dans le monde de la musique classique. Depuis vingt ans, le concertiste québécois tutoie la célébrité. Louis Lortie s’est surtout fait reconnaître pour ses interprétations de des œuvres de Chopin et des sonates de Beethoven.

Louis Lortie débute ses études secondaires au Mont-Saint-Louis en 1970. Comme le prouve Louis Lortie, le succès se mérite par l’effort. Le jeune Louis, qui démontre un talent précoce pour la musique, réussit le tour de force de concilier l’exigence académique du Collège et une formation musicale de pointe auprès des plus grands professeurs. Son passage au Mont-Saint-Louis se déroule d’ailleurs sans fausse note : il quitte le Collège en 1973 pour mettre en branle sa carrière de soliste. Car déjà, Louis Lortie se fait un nom sur la scène musicale. À 13 ans, jeune prodige, il joue avec l’OSM. Pendant une dizaine d’années, il survole les plus prestigieux concours de piano du monde. Il se mérite de nombreux prix d’interprétation. L’OSM, le Toronto Symphony et de nombreux ensembles orchestraux du monde (Washington, Londres etc.) en font la tête d’affiche de leurs programmes. Le Conseil canadien de la musique le nomme « Interprète de l’année en 1987 ». Sa carrière est en crescendo et prend encore plus d’éclat lorsqu’il reçoit quatre Juno Award pour la qualité de ses albums classiques. À ce jour, Louis Lortie a produit plus d’une trentaine d’enregistrements. Depuis les années 90, Louis Lortie s’intéresse beaucoup à la musique de chambre et baroque. Il a fondé son trio avec lequel il participe à plusieurs festivals. En 2000, Louis Lortie présenta un concert bénéfice au profit de la Fondation du Mont-Saint-Louis.

Louis Lortie a reçu les  plus grands honneurs : il a été fait Chevalier de l’Ordre du Canada en 1992, puis élevé au rang d’Officier en 1995. Le Québec le nomma Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1997.   Le Mont-Saint-Louis est fier de reconnaître la carrière de Louis Lortie et le rayonnement de son œuvre musical. Il entre de son vivant dans l’héritage de son Alma Mater du secondaire.  

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *